A Bicyclette

Bordeaux sans s’y perdre les pédales!

14 avril 2015

Bordeaux, pour moi, c’est résolument à deux roues !

Mon petit plaisir bordelais, c’est découvrir de nouvelles ruelles et des petites places insolites.

Entendre rythmer le relief des pavés dans les bras : dès le matin ça réveille en passant sous la grosse cloche. Ca stimule et ça crée un lien réel avec la pierre. Bordeaux à bicyclette c’est une perpétuelle découverte, en été comme en hiver, et c’est pour cela que j’aime décliner les rayons au fil des escapades et différents itinéraires …

Une convention que les automobilistes n’ont jamais trop saisie, ce sont les rues en sens inversés, absolument autorisées pour les cyclistes Bordelais. Parfois ils vous regardent d’un air surpris voir même ahuri « Quelle idée de prendre la rue du mirail à contresens ?

A ce moment là, un arrêt sur image au «Feu rouge» du croisement Victor Hugo, vous levez la tête et réalisez que cette église a été reconvertie en parking.

Mais quelle drôle d’idée de revisiter une telle architecture !

Lili à bordeaux HAPPY cycling

Bordeaux c’est toute une ville itinérante à redessiner sans s’y perdre les pédales !

Au fil des kilomètres, une petite place magique rue du pont de la mousque laisse entrapercevoir une fontaine Wallace juste devant l’espace Saint Rémi ! Rien que pour ça, je laisse un instant mon pignon fixe en attente, pour un instant de traverse. On change de vitesse, on rétrograde, on freine, on s’arrête, on s’éveille, on s ‘émerveille.

Et durant la période de Noël, la bicyclette pédale dédale sur le cours de l’intendance : grâce à toutes ces vastes loupiotes alvéolées qui rayonnent, la magie de Nöel opère ! On se croirait sur les champs Elysées version Burdigala.

Mon itinéraire favori, c’est le sprint final de la course des deux ponts : du BABA au pont de Pierre, l’on traverse des sentiers presque sauvages aux pavés Bordelais, pistes cyclables ou les roues de mon fidèle destrier suivent les sillons de skateurs bondissant de rampes en obstacles. On passe en free style de la ville historique à la ville moderne. La traversée du Baba est intense, on y découvre des cadenas endormis…serait ‘il en train de devenir un nouveau pont des arts « Made in Bordeaux « ? Des cadenas tout petits, d’autres enrubannés, il y a même un cadenas de vélo « Ceux là ils doivent vraiment s’aimer très fort  » !

On déambule vers le quai de Brazza, on salut Darwin, tout en longeant le parc aux angéliques. Ca défile, on se fait dépasser, on avance, on sourit au jogger qui transpire sous son tee-shirt orange.

Lili à Bordeaux A Bicyclette

Bordeaux 100% vélo !

On entame la montée vers la place Stalingrad prête à reconquérir l’autre rive … Arrivons à mon point de vu favori, il m’empêcherait presque de freiner, c’est ce panoramique qui s’offre vous depuis le pont Saint Pierre où les clochers dessinent la skyline qui devient Timeline de la ville. Saint michel, Peyberland, la flèche des Quinconces tous les éléments sont là : il suffit juste de pointer le coucher du soleil qui allume la douce Garonne. Cette ligne d’horizon rend ces couchers de soleil assez uniques où la douceur du ciel dessine des collines en mouvement de lune !

Ce que j’aime souvent c’est contourner et déjouer la règle, et de rouler sur les rails du tramway, attention de ne pas glisser au désir de contourner la convention . vous pouvez retrouver tous les gestes attentifs à cet effet ici : le vélo dans la métropole .

Bordeaux à Bicyclette, c’est un délice, une liberté à vous en chatouiller les pédales !

Bordeaux à Bicyclette, c’est 100% pratique tout en restant 100% attentif, pour atteindre 100% de liberté. Pour résumer c’est 100% efficace et/ou 100 % détente tout en laissant 100% d’apprentissage pour les bambins…

Un célèbre Albert disait:  » La vie c’est comme une Bicyclette , il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre  » .

Redécouvrir bordeaux à Bicyclette, c’est purement chouette !

Photos réalisées par Eric Bouloumié 

You Might Also Like