Geekette

Coup de coeur cinéma : Premier contact

11 janvier 2017
premier-contact

Douze vaisseaux apparaissent mystérieusement sur la surface de la Terre. Aucune attaque, aucune explication. L’armée américaine recrute alors une équipe de scientifiques, et notamment une linguiste réputée, pour communiquer avec les aliens et comprendre leurs intentions. Voilà le point de départ de « Premier contact ».


À tous les adeptes de « Independance Day » et de bons vieux Michael Bay qui tachent, fuyez vous allez vous ennuyer à mourir! Si, par contre, il vous prend l’envie de vous laisser surprendre, de retrouver le plaisir d’un vrai film de genre ou juste de voir jusqu’où Denis Villeneuve est allé cette fois-ci alors courrez-y!


Car oui, Denis Villeneuve est un réalisateur talentueux. Prolifique et téméraire, il n’a pas peur de s’essayer à différents genres. Avec lui, la SF retrouve ses lettres de noblesse, il en exploite les codes et les sublime, il les transcende même grâce à la portée philosophique qu’il leur insuffle.

Ce petit supplément d’âme apparaît dès l’ouverture du film. Il semble tout de suite évident qu’on ne rentre pas dans un film d’extraterrestres basique, la musique, les plans rappelant Terrence Malick et la voix off placent une ambiance particulière qu’on retrouve avec parcimonie tout au long du film jusqu’au grand final où elle prend toute son ampleur et sa consistance.

premier-contact


Entre temps, on suit Louise pas à pas. Son quotidien d’abord bouleversé comme tout un chacun par cette « invasion » puis de manière bien plus importante quand elle est amenée à rencontrer elle-même les aliens. Cette scène de premier contact justement restera dans les annales. L’ingéniosité de la mise en scène, l’esthétique des plans, la justesse du son, le temps qui s’étire, tout est maîtrisé et embarque le spectateur dans une tension insoutenable à travers Louise qui avance vers la rencontre de sa vie.


Mais au final, ce qui fait la richesse du film, au delà de sa réalisation impeccable, c’est que les aliens ne sont qu’un prétexte pour une réflexion bien plus grande. Comment réagit on face à l’inconnu? Est-il plus facile de s’unir ou se diviser? Quel impact ont les mots et le langage sur notre existence? Serions-nous prêts à accepter le pire pour vivre le meilleur?… Et bien d’autres encore qu’il ne vous reste qu’à découvrir en allant voir le film…

premier-contact-amy-adams-humans

SiteFacebookTwitter Instagram 

Cet article a été rédigé par Emeline Roche , cinéphile et dévoreuse du 7ieme art! Un grand merci pour sa contribution .

You Might Also Like